Qu'est-ce que la qualité de vie au travail  ?

1. Définition de la qualité de vie au travail

La qualité de vie au travail, si elle ne fait pas l’objet d’une définition unique, est traversée par à une idée centrale : le bien-être professionnel est le levier le plus efficace et le plus durable pour la performance, et le dialogue social se trouve au cœur de ce processus.

L’accord national interprofessionnel (ANI) sur la QVT signé en 2013 propose cette définition :

« Elle peut se concevoir comme un sentiment de bien-être au travail perçu collectivement et individuellement qui englobe l’ambiance, la culture de l’entreprise, l’intérêt du travail, les conditions de travail, le sentiment d’implication, le degré d’autonomie et de responsabilisation, l’égalité, un droit à l’erreur accordé à chacun, une reconnaissance et une valorisation du travail effectué. Ainsi conçue, la qualité de vie au travail désigne et regroupe les dispositions récurrentes abordant notamment les modalités de mises en œuvre de l’organisation du travail permettant de concilier les modalités de l’amélioration des conditions de travail et de vie pour les salariés et la performance collective de l’entreprise. Elle est un des éléments constitutifs d’une responsabilité sociale d’entreprise assumée. »

 

2. Évaluer et promouvoir la qualité de vie au travail

La QVT est analysée à travers plusieurs facteurs centraux qui vont permettre de déterminer le niveau de bien-être des travailleurs : intensité et charge du travail, reconnaissance, autonomie et responsabilités, équilibre entre vie personnelle et professionnelle, confiance en l’avenir, etc.

Bien équilibrées, ces dimensions garantissent une QVT optimale. Déséquilibrées, ces dimensions permettent de prédire l’existence de risques psychosociaux au sein de la structure.

Une obligation de négocier sur l’égalité professionnelle entre femmes et hommes et la qualité de vie au travail est instituée, chaque année et quel que soit l’effectif de la structure concernée.