Accompagner le handicap psychique au travail

Qu'est-ce que le handicap psychique ?

La santé mentale est définie par l’OMS comme « un état de bien-être dans lequel une personne peut se réaliser, surmonter les tensions normales de la vie, accomplir un travail productif et contribuer à la vie de sa communauté ».

Reconnus comme un handicap par la loi du 11 février 2005, les troubles psychiques ont encore une image plutôt négative dans le monde de l’entreprise. Le handicap psychique est caractérisé par « un déficit relationnel, des difficultés de concentration, une grande variabilité dans la possibilité d’utilisation des capacités, les facultés intellectuelles étant normales » (définition de l’UNAFAM).

Une personne sur quatre sera affectée par un trouble psychique au cours de sa vie, toujours selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Bipolarité, dépression, troubles obsessionnels compulsifs, troubles anxieux, schizophrénie… Bien que très répandues, ces maladies demeurent peu abordées au sein de l’entreprise. Pourtant, à la différence du handicap mental, elles n’affectent pas les facultés intellectuelles. “Les personnes handicapées psychiques ont globalement un meilleur niveau d’étude par rapport aux autres personnes handicapées”, souligne d’ailleurs la présidente de l’Unafam.

Comment l'entreprise peut-elle agir ?

Même si les mentalités tendent à évoluer, la plupart des entreprises hésitent à recruter des personnes en situation de handicap psychique. Et lorsque des personnes atteintes de troubles psychiques font partie de l’effectif de l’entreprise, les managers, collaborateurs et acteurs de la santé se sentent bien souvent démunis pour prendre en compte les spécificités du trouble au quotidien sans stigmatiser la personne qui en souffre.

Pour faire évoluer les stéréotypes autour des troubles psychiques dans le monde du travail, nous axons d’abord notre action sur la sensibilisation et la formation des acteurs de l’entreprise. Les managers et les collaborateurs ont en effet besoin de voir un certain nombre d’idées reçues mises à mal afin de changer leur regard et leurs comportements vis-à-vis des personnes en situation de handicap psychique. Il s’agit ensuite de sensibiliser les différents acteurs aux principaux troubles psychiques et à la manière d’adapter ses comportements et sa communication à chacun d'entre eux.

Les grands objectifs

  •  Savoir repérer et évaluer les différentes formes de souffrance au travail et savoir s’en protéger au niveau individuel et collectif
  •  Accompagner et orienter les salariés en situation de souffrance psychologique

Nos principes pédagogiques

  •  Une formation présentielle de 1 à 2 jours en fonction de la demande
  •  Une approche dynamique des contenus : 20 % de théorie, 30 % d’expérimentation, 50 % de pratique
  •  Une dimension interactive tout au long de la formation

À qui s’adresse cette formation ?

  •  À tous les agents ou collaborateurs
  •  Aux managers, chefs de projet et dirigeants
  •  Aux acteurs de santé au travail : Mission handicap, service de santé, RH, représentants du personnel, membres CHSCT